AccueilPlan du siteImprimerModifier la taille du texte
FR - NL
 
ACCES DIRECT A TOUTES NOS
SOLUTIONS
documentation Rector. Vidéos Rector.
 
Les solutions acoustiques
Le bruit affecte la qualité de vie, les nuisances sonores sont de plus en plus présentes dans les habitations. La réduction des espaces de vie, dictée en général par des raisons économiques, engendre une promiscuité génératrice de stress et de problèmes de santé. Il est donc impératif de prendre en compte ces phénomènes lors de la conception ou de la rénovation des logements, de manière à offrir calme et tranquillité aux futurs occupants.

Identification des nuisances
Parmi les nuisances, on distingue deux sources : les bruits aériens et les bruits d'impact.


Les bruits d'impact sont émis par une paroi mise en vibration. (ex. Circulation avec des talons hauts, chute d'objet, déplacement d'un meuble,…) On peut les définir comme des 'transmissions d'énergie acoustique indirectes'. Elles dépendent de la nature et du mode de liaison de la paroi contre laquelle elles sont émises.

Les bruits aériens sont émis dans un local et se propagent dans l'air. (ex. Chaine Hi-fi, télévision, conversation,…) On peut les définir comme des 'transmissions d'énergie acoustique directes'. Elles dépendent de l'indice d'affaiblissement de la paroi et de sa surface.

L'isolation acoustique
L'isolation des bruits d'impact
Dans le cas des bruits d'impact, il est en général recommandé de dissocier le plancher porteur, du complexe de finition (chape et revêtement) en interposant une couche d'isolant acoustique. Cette démarche permettra d'atténuer la transmission de l'énergie acoustique à la structure de la construction en réalisant un sol 'flottant'. D'autre part, la nature et la densité de la finition influent également sur le résultat.


Différents indices d'efficacité propres à chaque isolant sont mesurés en laboratoire, ils servent de base à l'évaluation du niveau de correction obtenu. Afin de simplifier l'approche, nous avons uniquement retenu l'indice Ln,w qui caractérise le niveau d'isolement sonore apporté à l'ensemble du complexe (structure+ finition). Cet indice, exprimé en décibels dB ne prend en compte que la 'transmission acoustique directe'.
Plus Ln,w est PETIT, meilleure est la performance d'isolation aux bruits d'impact.

Tableau comparatif pour les solutions RECTOR (indices Ln,w évalués par calcul suivant l'annexe L de la EN 15037-1)

Plancher sans faux-plafond




Plancher avec faux-plafond et matelas de laine minérale 100mm



L'isolation des bruits aériens

L’épaisseur et la masse d’un matériau homogène atténuent les vibrations. La perte de transmission des bruits aériens par un plancher est déterminée par des facteurs comme la masse et la rigidité. De plus, dans un complexe: plancher de structure et faux-plafond suspendu, l’épaisseur des lames d’air, la présence ou l’absence d’un matériau absorbant et le degré de rigidité des liaisons mécaniques de la structure du faux-plafond modifient les pertes de transmission et, par conséquent, l’indice de transmission du son.

L' indice Rw (l'affaiblissement acoustique) caractérise la qualité acoustique d'une paroi, c'est à dire sa difficulté à transmettre les bruits aériens. Cet indice s'exprime également en décibels dB.
Plus Rw est GRAND, meilleure est la performance d'isolation aux bruits aériens.

Tableau comparatif pour les solutions RECTOR (indices Rw évalués par calcul suivant l'annexe L de la EN 15037-1)

Plancher sans faux-plafond




Plancher avec faux-plafond et matelas de laine minérale 100mm

Tableau synthétique croisé des indices Ln,w et Rw.


Dans les cas observés, en croisant les valeurs des deux indices, on peut en déduire qu'un montage RECTOBETON avec des entrevous de 6cm et une table de compression minimum de 10cm représente le meilleur compromis pour l'isolation des deux sources de bruit. En cas d'utilisation de finition avec un faux plafond, la solution RECTOR sera un montage RECTOLIGHT et un matelas de laine minérale de 10cm dans le plenum du faux-plafond.



Optimum sans faux-plafond : RECTOBETON B6+10cm avec chape de 7cm flottante sur isolant Sonefloor (p.ex.) - Isolation acoustique: des bruits d'impact Ln,w = 49,91 dB - des bruits aériens Rw+C = 61,37 dB.

Optimum avec faux-plafond : RECTOLIGHT RL12+4cm avec faux-plafond suspendu et matelas de laine minérale de 10cm dans la plenum - Isolation acoustique: des bruits d'impact Ln,w = 53,44 dB - des bruits aériens Rw+C = 75,64 dB.

Rector, Koraton


  . .   Mentions légales    . .   Plan du site    . .   Contact     . .   Réalsation du site     Ce site est optimisé pour INTERNET EXPLORER 8.0 MIEUX CONSTRUIRE ENSEMBLE